Livraison OFFERTE à partir de 40€. Offrez un jeu à vos amis plutôt qu'un bouquet de fleurs pour votre prochaine soirée!

Poser un lapin


Votre dernier rendez-vous galant vous a laissé patienter sans vergogne et sans jamais pointer le bout de son nez ? Votre client a ignoré votre dernier rendez-vous sans se manifester ? On vous a tout simplement posé un lapin. Mais d’où vient cette expression ? Quelles sont ses origines ? Et quand l’employer ? On vous dit tout dans cet article.



Découvrez la signification, l’origine, le sens de l’expression « poser un lapin » ainsi que quelques exemples d’utilisations.
  1. Origine de l’expression « poser un lapin »
  2. Signification de l'expression « poser un lapin» 
  3. Synonymes de l’expression « poser un lapin » et autres expression avec « lapin »
  4. Exemples d’utilisation de l’expression « poser un lapin »

Origine de l’expression « poser un lapin »

Si au sens propre l’expression semble n’avoir ni queue ni tête, il faut remonter légèrement dans le temps pour la comprendre.

Au XVIIème siècle, le terme lapin était employé au sens figuré pour désigner une histoire inventée de toute pièce dont on se moquait. Par raccourci, on disait d’une fable de ce genre qu’elle « était de garenne », en référence au très connu lapin de garenne. Bref, qu’elle manquait de sérieux. C’est là qu’apparaît l’association de légèreté et de manque de sérieux implicite dans l’expression poser un lapin. Par la suite, la locution aurait été transformée afin de qualifier un rendez-vous galant non honoré par l’une des parties… patience nous y venons !

Ensuite, est apparue la locution : se faire poser un lapin, composée de deux groupes de mots : « se faire poser », synonyme d’après Alfred Delvau – Dictionnaire de la langue française, 1983 – de faire attendre et ”un lapin” . Elle désigne d’après Loredan Larchey – Nouveau supplément du dictionnaire d’Argot, 1883 - le lapin « posé sur les tourniquets de jeux de foire, qui paraît facile à gagner mais qu’on ne gagne jamais. ». En somme, une promesse non tenue et un espoir qui faillit.

A compter du XIXème siècle, une autre origine est attribuée à l’expression : ici le poseur de lapin désigne celui qui ne rétribue pas - financièrement parlant - les faveurs d’une prostituée ou bien un client qui n'honore pas son rendez-vous au bordel. D’ailleurs pour éviter que les clients ne filent à l’anglaise, ces “lupanars” ont fini par réclamer le règlement des faveurs sexuelles tarifées en amont ! Les étudiants se sont ensuite approprié l’expression pour qualifier l’absence d’une des deux personnes à un rendez-vous galant.

Signification de l'expression « poser un lapin» 

En se popularisant donc, l’expression est devenue moins restrictive et a muté. Aujourd’hui l’attente non comblée - le paiement des faveurs de la prostituée - a glissé vers une autre attente non comblée, à savoir celle de la venue d’une personne à un rendez-vous. Aujourd’hui donc, l’expression est utilisée aussi bien dans la vie affective, que personnelle ou professionnelle. Se faire poser un lapin, c’est attendre quelqu’un … en vain ! C'est faire le pied de grue pour une personne qui ne vient pas. Poser un lapin, c’est faire attendre une personne et ne pas venir au rendez-vous sans la prévenir. En bref, ne pas tenir un engagement .

Synonymes de l’expression « poser un lapin » et autres expression avec « lapin »

Une autre expression d’origine animale désigne l’action d’attendre longuement une personne : faire le pied de grue. La grue au sens figurée, tire son origine des bordels du XVIIème siècle, avec l’image de la prostituée qui patiente appuyée sur un mur. La grue est également utilisée pour désigner une personne idiote. Enfin la locution verbale, attendez-moi sous l’orme, illustre un rendez-vous auquel on n’a pas envie d’aller, voire une promesse sur laquelle il ne faut pas compter. Bref, si quelqu’un vous répond attendez-moi sous l’orme, vous êtes pratiquement sûr qu’il vous posera un lapin !

D’autres expressions employées avec le lapin existent, parmi elles :

  • «Être un chaud lapin», qui se réfère à la forte fécondité de l’animal
  • «Courir comme un lapin», pour désigner un rapide coureur
  • «Le coup du lapin», qui se rapporte à la façon dont on tue le lapin d’un coup derrière la nuque

En anglais, l’expression équivalente est to stand someone up. Elle est utilisée pour désigner les « lapins » posés par sa moitié. On y retrouve bien la notion d’attente et de non-respect de l’engagement.

Exemples d’utilisation de l’expression « poser un lapin »

« Un lapin dans un lit, c’est d’une folle imprudence ; un chat passe encore mais un lapin ! Danger mortel ! Comme pour les bateaux ! Un lapin dans un bateau : naufrage assuré ; un lapin dans un lit : le couple court vers sa ruine. D’où la fameuse expression « poser un lapin » qui vient de sortir de votre bouche. », Le lit, Roland Fichet, 1995

« Poser un lapin à un mec superbe et adorable comme celui-ci était la dernière chose que je souhaitais. », Moi et mon secret, Wendy Markham, 2010

" Sinon, n'étant pas du genre à poser aucun lapin, elle n'aurait donné rendez-vous à personne sur la planète géante. Donc, en dépit de sa mise en garde impérative, si quelqu'un est surpris à « hurler de rire » ce sera à son seul détriment.” Le Dernier livre dédié à tous les peuple du monde - Tome 2, Israël d'Armor

On ne va pas se le cacher, généralement si quelqu’un vous pose un lapin c’est qu’il a retourné sa veste et que les carottes sont cuites ! Mieux vaut donc tourner les talons, pour éviter qu’on ne vous prenne pour un pigeon.


Si vous voulez jouer et mimer des expressions françaises à vous fendre la poire, vous pouvez commander le jeu Mimetix sur notre site.