Livraison assurée par notre partenaire Amazon entre 24 et 48h. Livraison OFFERTE à partir de 40€. Offrez un jeu à vos amis plutôt qu'un bouquet de fleurs pour votre prochaine soirée!

Pierre qui roule n’amasse pas mousse | Expression


« Heureux qui comme Ulysse a fait un long voyage » … oui mais attention à ne pas se perdre en route au risque de subir « Pierre qui roule n’amasse pas mousse ». Zoom sur les origines et la signification de cette expression française.

  1. Que veut dire « Pierre qui mousse n’amasse pas mousse » ?
  2. « Pierre qui roule n’amasse pas mousse », les origines de l’expression
  3. Synonymes de l’expression « Pierre qui roule n’amasse pas mousse »
  4. Quelques exemples d’utilisation de l’expression « Pierre qui roule n’amasse pas mousse »

Pierre qui roule n’amasse pas mousse - Photo by Tom Bressolles

 

Que veut dire « Pierre qui mousse n’amasse pas mousse » ?

Signification au sens propre

Si au détour d’une balade en forêt ou dans un sous-bois humide, vous vous attardez sur les pierres qui n’ont pas bougé depuis un certain moment, vous découvrirez en dessous un bel amas de mousse verte. En revanche, vous constaterez que les cailloux qui roulent ou se déplacent fréquemment – notamment ceux emportés par le courant - n’ont pas de mousse ou de lichen sur leurs parois.

C’est de ce constat qu’est née l’expression populaire « Pierre qui roule n’amasse pas mousse » !

Signification au sens figuré

Dans ce proverbe, la « Pierre qui roule » est une allégorie qui emprunte une dimension symbolique pour illustrer un message.

L’expression signifie qu’une personne constante dans ses trajectoires (professionnelles, personnelles …) aura plus de chances d’accumuler des biens (matériels, affectifs et financiers) et de construire un patrimoine solide. Au contraire, un individu qui change régulièrement de profession, de mode de vie tendra à plus de difficultés pour bâtir sa fortune.

Plus concrètement, la persévérance et la constance amènent la richesse et la stabilité, tandis que l’inconstance et l’abandon sont source de perte et de ruine.

Cet adage, qu’il soit utilisé pour une personne, un gouvernement etc … pointe les aspects négatifs du changement incessant et des comportements inconstants.

« Pierre qui roule n’amasse pas mousse », les origines de l’expression

Si l’expression est attestée et quelque peu remodelée en France au XVI ème siècle via « Pierre souvent remuée de la mousse n’est velée (revêtue) », elle puise ses origines dans la Grèce antique, et plus particulièrement dans la tradition latine : « Saxum volutum non obducitur musco » qui signifie : la pierre roulée ne se recouvre pas de mousse.

Il s’agit à l’époque, d’un dicton populaire mettant en avant les valeurs antiques que sont la modération, la constance, l’équilibre de vie.

 

Synonymes de l’expression « Pierre qui roule n’amasse pas mousse »

On trouve également à cette époque d’autres expressions similaires qui prônent des valeurs analogues (ataraxie, équilibre de vie …). C’est le cas notamment de l’expression : Saepius plantata arbor fructum profert exiguum, qui se traduit ainsi : Arbre transplanté souvent n’a jamais fruit abondant.

Au cours de l’histoire, de nombreux érudits ont utilisé des proverbes similaires pour illustrer cette idée. C’est le cas notamment du poète Martial : « Quisquis ubique habitat, nusquam habitat » : « Celui qui habite partout n’habite nulle part » ou de Gresset qui au XVIème siècle compose sur ce sujet un quatrain :

Dans maint auteur de science profonde

J’ai lu qu’on perd trop à courir le monde :

Très rarement en devient-on meilleur.

Un sort errant ne conduit qu’à l’erreur.

Jean-Baptiste Gresset, Vert-Vert, ou les Voyages d’un perroquet de la Visitation de Nevers, 1734

Enfin d’autres dictons populaires illustrent cette idée, comme : “on ne s’enrichit guère à courir le monde.”

Quelques exemples d’utilisation de l’expression « Pierre qui roule n’amasse pas mousse »

Il était tout petit enfant encore quand sa grand-mère lui disait, tout en filant sa quenouille, car il était difficile de le faire tenir en place, et l’on était sûr de le trouver précisément dans l’endroit où il n’aurait pas dû être : « Petit-Pierre, mon garçon, souviens-t’en, pierre qui roule n’amasse pas mousse ! »

Félix-Henri, « Pierre qui roule », dans La Semaine des familles : revue universelle hebdomadaire, vol. 1, p. 300, samedi 5 février 1859

Criez toujours, citoyens affamés. Les murailles des palaces vous renvoient vos cris, car vos cris sont comme des pierres qui roulent… et Pierre qui roule n’amasse pas mousse. Association de solidarité Loiret Algérie, Nous allons sauter les barrières : Lettres d’Algérie, 2000

Pour conclure, si « Pierre qui roule n’amasse pas mousse » il est utile de rappeler que « les voyages forment la jeunesse ». En d’autres termes, il est bien de voyager et de faire de belles découvertes dans sa jeunesse mais ce n’est pas ce qui permettra de bâtir un avenir florissant et stable. Bien entendu, il s’agit d’expressions assez anciennes… à adapter au goût du jour !