Livraison OFFERTE à partir de 40€. Offrez un jeu à vos amis plutôt qu'un bouquet de fleurs pour votre prochaine soirée!

Mettre de l’eau dans son vin | Expression


 

On vous a récemment demandé de « mettre de l’eau dans votre vin » ? Mais Késako ? Retour sur les origines et la signification de cette expression populaire.

  1. « Mettre de l’eau dans son vin », les origines de l’expression
  2. Que veut dire « Mettre de l’eau dans son vin » ?
  3. Exemples d’utilisation de l’expression « Mettre de l’eau dans son vin »

« Mettre de l’eau dans son vin », les origines de l’expression

 

L’expression remonte à la Grèce Antique. A l’époque, les citoyens portaient aux nues le mélange vin – eau. Pourquoi ? Ce dernier les préservait de l’ivresse qui amène les hommes à la faute voire au crime. Pour cette même raison, les Grecs vénéraient les dieux prônant ce mode de vie. L’idée originelle fut attribuée à Bacchus - dieu du vin -, cette attribution fut par la suite contestée par de nombreux philosophes et penseurs. Pythagore dans son ouvrage des Apothéoses cite Archelous comme inventeur de la sobriété : « Crotoniates, gardez la mémoire d’Acheloüs, magistrat suprême de l’Etolie, contrée de la Grèce centrale, qui le premier mit de l’eau dans son vin. ». Plus tard, Montaigne y fera allusion dans Les Essais (Livre III, Chapitre 13) où il désignera Cranaus comme l’initiateur de la modération: « Cranaüs, roy des Athéniens, fut inventeur de cet usage de tremper le vin, utilement ou non, j’en ai vu desbattre. »

Quelques siècles plus tard, au Moyen-Âge, pour des raisons de santé et de digestion, les médecins recommandent alors à leurs patients de couper le vin à l’eau.

 

Que veut dire « Mettre de l’eau dans son vin » ?

 

Signification au sens propre

« Mettre de l’eau dans son vin » signifie atténuer la teneur du vin pour éviter l’ivresse et ses effets négatifs.

 

Signification au sens figuré

Si au XVIème siècle l’expression signifie « compromettre l’avenir de quelqu’un », au XVIIème siècle elle incite les individus qui s’emportent à plus de modération et de tempérance. Fleury de Bellingen en 1636 est l’un des premiers à expliciter la signification de ce dicton. 

En d’autres termes, le dicton « mettre de l’eau dans son vin » prône le calme, la douceur et la retenue.

De fil en aiguille, la signification du proverbe prend une autre tournure. Aujourd’hui elle évoque le fait de revoir ses prétentions à la baisse. Elle peut être utilisée dans le cadre de négociations ou pour contester des exigences personnelles ou professionnelles.

 

Exemples d’utilisation de l’expression « Mettre de l’eau dans son vin »

 

« Depuis il mit de l’eau dans son vin et se contenta de sortir avec le cardinal de Retz. » Gédéon Tallemant des Reaux (1619-1692)

 

« Il a mis de l’eau dans son vin. Ces mots au figuré signifient qu’il s’est corrigé, qu’il n’est plus ce qu’il étoit. »

Le Dictionnaire du françois de Pierre Richelet, 1680

 

Aujourd’hui les mélanges de vins avec d’autres boissons sont légion (kir cassis, blanc et rosé, et vin rouge et coca). Ils rendent la boisson plus sucrée et facilitent la descente de l’alcool, ce qui accélère l’ivresse. Bref,l’inverse de ce que mettre de l’eau dans son vin est censé produire … il faut savoir vivre avec son temps !