Livraison OFFERTE à partir de 40€. Offrez un jeu à vos amis plutôt qu'un bouquet de fleurs pour votre prochaine soirée!

De fil en Aiguille | Expression


« De fil en aiguille », quel sens se cache derrière cette expression ? Ne cherchez pas plus loin, la réponse est dans cet article.

  1. Définition de l’expression « De fil en aiguille »
  2. Synonymes de l’expression « De fil en aiguille »
  3. « De fil en aiguille », les origines de l’expression
  4. Un exemple d’utilisation de l’expression « De fil en aiguille »

 

De fil en aiguille - Photo by Louis Mornaud

 Définition de l’expression « De fil en aiguille »

Signification au sens propre

Le fil est un matériau long et fin qui peut être composé de textile ou d’un matériau métallique (fil de fer).

Une aiguille est une tige métallique qui pique, on l’utilise pour tisser, coudre, tricoter …

Le fil et l’aiguille constituent les indispensables d’une couturière. Lorsqu’on suit le fil, on tombe sur le chas - mais si le chas vous connaissez ! Il s’agit du trou en haut de l’aiguille -, dans laquelle il est enfilé.

La couture est une pratique qui nécessite de suivre un certain schéma : choisir son fil, l’enfiler dans une aiguille et coudre successivement un coup en dessous, un coup au-dessus.

 Signification au sens figuré

L’expression signifie passer d’un propos à l’autre, d’une chose à l’autre qui lui succède, logiquement, sans coupure. Il s’agit de prolonger la conversation avec un sujet lié au précédent. Elle fait donc référence à une succession d’événements sans rupture.

 

Synonymes de l’expression « De fil en aiguille »

Le fil est symbole de continuité, un mouvement fluide et se retrouve dans de nombreuses expressions comme au fil des ans ou au fil de l’eau.

L’expression « petit à petit » qui a une connotation de progression sans rupture est un synonyme de « de fil en aiguille ».

« Perdre le fil » signifie par opposition l’impossibilité de suivre une conversation qui n’a ni queue ni tête !

 

« De fil en aiguille », les origines de l’expression

L’expression apparaît dès 1280 dans le Roman de la Rose (Guillaume de Loris et Jean de Meung). Le fil et l’aiguille étaient des ustensiles couramment utilisés par les femmes à l’époque. On trouvait des couturières dans la plupart des familles et le fil et l’aiguille étaient des éléments souvent évoqués. Les couturières occupées à leur ouvrage, discutaient entre elles et passaient d’un sujet à l’autre sans discontinuité.

 

Un exemple d’utilisation de l’expression « De fil en aiguille »

« Si je savais faire des surprises, mon lieutenant, comme on en fait dans les livres, et faire attendre la fin d'une histoire en tenant la dragée haute aux auditeurs, et puis la faire goûter du bout des lèvres, et puis la relever, et puis la donner tout entière à manger, je trouverais une manière nouvelle de vous dire la suite de ceci ; mais je vais de fil en aiguille, tout simplement comme a été ma vie de jour en jour... »

Alfred de Vigny - Servitude et grandeur militaires

 

Et vous, avez-vous tendance à instaurer une certaine continuité dans vos propos ou vous passez du coq à l’âne ?